01.11.2018, 14:38

CarPostal: le nouveau responsable mise sur la transparence pour rétablir la confiance

chargement
Le nouveau directeur de CarPostal, Christian Plüss (à droite), reprend le flambeau des main de Thomas Baur, directeur ad interim.

Changement Rétablir la confiance. Tel est le credo de Christian Plüss, nouveau directeur de CarPostal, neuf mois après le scandale des subventions perçues indûment. Il entend être plus transparent avec les employés et les autorités locales.

C’est par le dialogue que le nouveau responsable de CarPostal compte rétablir la confiance en cette entité de La Poste. Christian Plüss a dévoilé sa première priorité à son premier jour de travail chez CarPostal.

«Nous devons être transparents, avec nos employés, mais aussi avec les communes et les cantons, pour la rétablir la confiance en CarPostal», a détaillé M. Plüss devant la presse jeudi à Berne.

Le manager souhaite également prendre davantage en compte le point de vue des clients, neuf mois après la découverte d’un scandale chez CarPostal. Dans le cadre d’une révision, l’Office fédéral des transports (OFT) a découvert que la filiale de La Poste avait réalisé des bénéfices dans un domaine subventionné. Quelque 90,9 millions de francs de subventions ont été perçus indûment entre 2007 et 2015.

Nouvelles priorités

Le successeur de Thomas Baur, qui dirigeait par interim l’entreprise de transport, fixera d’autres priorités ces prochaines semaines. Il compte, à l’instar de son prédécesseur, se rendre dans les régions pour rencontrer ses employés.

Avant de reprendre la direction de CarPostal, le désormais ex-cadre d’Alpiq reconnaît avoir hésité. Des avis positifs émis par ses relations sur l’entreprise de transports l’ont convaincu. «CarPostal est une marque connue qui traverse une situation exceptionnelle», estime M. Plüss.

Objectifs remplis

Quant à M. Baur, il a tiré le bilan de ses neuf mois passé à la tête de CarPostal et dit avoir atteint trois objectifs: rendre l’argent perçu à tort par l’entreprise de transport, assurer sa pérennité et présenter une nouvelle structure.

Depuis février, CarPostal dit avoir épluché minutieusement ses comptes avant de proposer en septembre 205,3 millions de francs aux cantons, aux communes et à la Confédération à titre de remboursement. Les cantons ont jusqu’à mi-décembre pour accepter cet accord signé par l’OFT, la Conférence des directeurs cantonaux des transports publics et La Poste. Dix cantons ont réagi positivement, selon M. Baur.

Avec cette proposition de remboursement, CarPostal entend tirer un trait sur l’aspect financier du scandale. Le volet juridique n’est en revanche toujours pas refermé. La procédure pénale administrative confiée le 27 février à l’Office fédéral de la police est toujours en cours. On ignore si elle aboutira au dépôt de plaintes contre des responsables et quand.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

polémiqueCarPostal: la direction reconnaît que la pression sur les chauffeurs était trop forteCarPostal: la direction reconnaît que la pression sur les chauffeurs était trop forte

pactoleScandale des subventions: CarPostal devra rembourser plus de 205 millions de francs!Scandale des subventions: CarPostal devra rembourser plus de 205 millions de francs!

La PosteLa Poste: cinq nouveaux membres de la direction nommés chez CarPostalLa Poste: cinq nouveaux membres de la direction nommés chez CarPostal

Subventions indues: CarPostal France se sépare de son présidentSubventions indues: CarPostal France se sépare de son président

enquêtesScandale CarPostal: dernier rebondissement et chronologie de l'affaire en 20 datesScandale CarPostal: dernier rebondissement et chronologie de l'affaire en 20 dates

Top